Information

Au pays des Dieux: le Népal

Publié le : 2018-01-09 17:59:33
Catégories : Le Népal

Au pays des Dieux: le Népal

Au pays des dieux.

 Qui n’a pas rêvé, dans son enfance, en lisant Tintin au Tibet, aux hautes cîmes himalayennes et aux cultures multiples qui se sont développées à leurs pieds…

Hergé avait nourri mes rêves d’enfant, et un jour, beaucoup plus tard, alors que j’abordais la quarantaine, je suis parti seul au Népal, pour effectuer en solitaire le Grand tour des Annapurnas. Le choc de cette rencontre avec le Népal fut tel que toute ma vie en fut bouleversée. Des spectacles en « One man show » que je produisais auparavant, je passais aux spectacles chantés sur…. Le Népal. Mais surtout, je m’aperçus avec le temps que je ne pouvais plus me passer de ce petit royaume, et, après quelques années, le Népal est devenu ma seconde Patrie, dans laquelle je me rends plusieurs fois par an.

C'est une petite république (que j'ai connue royaume) de 28 millions d’habitants, coincée entre la Chine et l’Inde, chacun de ses voisins dépassant le milliard d’habitants.

Des dieux, il y en a des centaines, car l’hindouisme, religion d’état, foisonne de divinités diverses que les adeptes honorent au cours des différentes cérémonies tout au long de l’année. Mais le Bouddhisme est également pratiqué par une bonne partie de la population, dont une frange a choisi cette « religion » pour échapper au système des castes, propre à l’hindouisme…

Enfin, l’Islam, minoritaire, vient compléter l’image de tolérance religieuse que donne le Népal depuis des siècles. Les musulmans sont les descendants des envahisseurs Moghols qui conquirent l’Inde au XV eme siècle, et qui remontèrent jusqu’au Népal.

Au contraire de s’affronter, les différentes religions se complètent. Ainsi, les bouddhistes qui ne peuvent tuer, ne soit-ce qu’un animal, font appel aux bouchers musulmans pour pouvoir consommer de la viande…

Par ailleurs le Népal est un fabuleux carrefour ethnique, à la croisée des mongols, à la peau blanche et aux yeux ridés, et des hindous, à la peau foncée. Les premiers ont donné les ethnies Tamang, sherpa , gurung, newars, les seconds les chetris, brahmins ou autres morghars. Une trentaine d’ethnie composent la population, avec chacune sa langue, son calendrier, sa tenue vestimentaire. C’est la langue népali, et le statut de royaume qui donnent au pays son unité.

Cette diversité ethnique a été la richesse culturelle qu’offre le Népal : une architecture fabuleuse, un dépaysement total et renouvelé en permanence pour l’étranger en visite .

Sur le plan géographique, le Népal offre une grande variété de paysages, et de climats.

Long d’environ 800 km, et large en moyenne de 300 km, il est composé au nord de la chaine himalayenne (9 des 14 sommets de plus de 8000 m au monde sont au Népal, ) et au sud d’une longue bande de plaine, attenante à l’Inde, d’une altitude moyenne de 600 m : le Teraï.

Dans cette partie basse du pays, dans la jungle de Chitwan, on trouve des rhinocéros, des éléphants, des gavials, toute la faune tropicale qui permet d’effectuer de merveilleux safaris photo qui n’ont rien à envier à ceux du Kenya.

Au Nord, l’Himalaya offre des possibilités de randonnée hors du commun : on tutoie les plus hauts sommets du monde en les contournant durant des semaines de marche, entre ciel et terre, dans une nature préservée, majestueuse.

Le Népal offre donc l’une des dernières destinations « vraies », où l’aventure peut céder la place à la découverte des autres, donc de soi-même.

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire