Archives du blog

Aucun article

Tous les articles

Information

La vallée de Kathmandu

Publié le : 2017-09-06 22:06:54
Catégories : Le Népal

La vallée de Kathmandu

Le centre économique et culturel du Népal s'étend tout le long de la vallée de Katmandu.

La ville de presque deux millions d'habitants, s'élève à 1 350 m d'altitude au confluent de deux rivières : la Bagmati et la Bishnumati.

Les premiers habitants de Katmandou étaient des Newars, Ce sont eux qui ont construit la ville et qui sont les artisans les plus talentueux du Népal. La ville de Katmandou s'étale à  1350 mètres d'altitude, entourée par les montagnes.  Elle a été fondée au 10e siècle.  Après patates et Bhaktapur, elle devant la ville royale et possède un magnifique Darbar square qui hélas a été partiellement détruit lors du tremblement de terre de 2015. C'est hélas aujourd'hui une des villes les plus polluées d'Asie...

L'une des villes originelles est Patan,

dont la seule démarcation visible avec Katmandu est la rivière Bagmati.

On l'appelle aussi Lalitpur,  qui  signifie la Cité de la Beauté. Ancienne capitale royale, c'est une ville d'art. 

L'artisanat y est très florissant. 

 

Mais Patan se distingue notamment dans la fabrication des objets en métal, en particulier les bols chantants.

Les bols chantants se rattachent à la culture pré-bouddhiste animiste chamaniste Bön de l'Himalaya d'où leur nom, souvent employé, de " bols tibétains ".

L'origine de ces bols remonterait à l'âge du bronze. Venus d'extrême orient, via la Mongolie, ils auraient été introduits au Tibet par des forgerons nomades adeptes du Chamanisme.

A Patan, on travaille essentiellement les bols moulés, puis finis par polissage et enfin les oxydations de décors.

La "rivale" de Patan est autre ancienne place royale, Bhaktapur, que l'on appelle aussi Bagdaon.

 

La ville fut fondée au XIIe siècle. Jusqu'au XVIe siècle, Bhaktapur a dominé politiquement et économiquement tout le Népal.

Elle a maintenu cette position jusqu'à la conquête gorkha en 1769. Depuis ce temps, Bhaktapur a toujours constitué un monde à part, avec une autarcie économique mais aussi une féroce indépendance.

L'architecture et l'organisation de la ville révèlent tout l'art des Néwars de la planification.

 

L'artisanat inhérent à cette capitale newar est la poterie. Sur les places de la ville, on fait sécher les jarres et différents contenants qui seront revendus aux ménagères de Kathmandu.

 

Mais à quelques kilomètres à l'ouest de Bakhtapur, d'autres potiers rivalisent en qualité et en volume de prodution; le village de Timi est entièrement voué à cet art.

On fait sécher les poteries en les recouvrant de paille à laquelle on mettra le feu…

           …. Au grand bonheur des chiens qui peuvent ainsi se réchauffer dans les cendres chaudes.

 

 

A quelques kilomètres de là, se trouve Bungamati.² Ce petit village situé à peu de distance de la capitale a gardé un caractère extrêmement bucolique, avec une vie rurale dense qui s'épanouit autour du temple, comme en Europe autrefois autour de l'église du village.

   

Tandis que sur les marches du temple, les femmes massent leurs bébés avec de l'huile sous le soleil, les hommes, dans leurs ateliers, sculptent les pièces de bois qui font la fierté de la ville. L'Unesco emploie une bonne partie de ces artisans pour la rénovation des boiseries sculptées de Bhaktapur, Patan, et du durbar square de Kathmandu.

 

AU nord ouest de Kathmandu, la stupa de  Swayambunath, lieu sacré du bouddhisme tibétain, domine la Ville du haut de sa colline.

 

Swayambhunath, érigée au  début du cinquième siècle figure parmi les plus anciens sites religieux du Népal. Bien que le site soit considéré comme bouddhiste, le lieu est révéré par les bouddhistes et les hindous.

Du parvis de la Stupa, on peut contempler une magnifique vue panoramique qui embrasse la totalité de la capitale.

 

Au pied de la colline, les artisans et artistes de culture bouddhiste foisonnent. En particulier, les peintres de thangka tibétaines colorisent et dorent ces magnifiques témoignages picturaux qui rejoindront les murs des monastères.

 

 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)