Information

La vallée de Kathmandu

Publié le : 2017-09-06 22:06:54
Catégories : Le Népal

La vallée de Kathmandu

Katmandu, une ville entourée par les montagnes

La ville de presque deux millions d'habitants, s'élève à 1 350 m d'altitude au confluent de deux rivières : la Bagmati et la Bishnumati.

Les premiers habitants de Katmandou étaient des Newars, Ce sont eux qui ont construit la ville et qui sont les artisans les plus talentueux du Népal. La ville de Katmandou s'étale à  1350 mètres d'altitude, entourée par les montagnes. Elle a été fondée au 10e siècle. Après patates et Bhaktapur, elle devant la ville royale et possède un magnifique Darbar square qui hélas a été partiellement détruit lors du tremblement de terre de 2015. C'est hélas aujourd'hui une des villes les plus polluées d'Asie...

vallée-de-kathmandu

L'une des villes originelles est Patan, dont la seule démarcation visible avec Katmandu est la rivière Bagmati.

On l'appelle aussi Lalitpur,  qui  signifie la Cité de la Beauté. Ancienne capitale royale, c'est une ville d'art. Elle siège dans la vallée de Katmandou près de la Bagmati, à environ 5 km au sud-est de KathmanduSelon les chroniques népalaises, Lalitpur a été fondée par le roi Varadeva en 299 CE . Certains érudits pensent que c'était la capitale des dynasties Licchavi , Thakuri et Malla ; cette théorie est cependant aujourd'hui contestée. 

Quand Prithvi Narayan Shah a conquis la vallée en 1769, Lalitpur a été pillée et les gens traités avec une grande brutalité.

La ville, qui est le siège de la secte Banra du peuple Newar , a une économie agricole (orge, riz, blé, millet, légumes et fruits). Lalitpur est connue pour ses artisans, en particulier les métallurgistes et les sculpteurs sur bois. Il y a de beaux temples bouddhistes, y compris le temple de Machendranath sur la place Durbar. La ville contient un certain nombre devihara s, à l'origine des monastères bouddhistes mais maintenant habité par les descendants des prêtres qui les occupaient autrefois. Selon la légende , l'empereur MauryanAshoka a visité la ville à environ 250 avant JC et a construit les quatre grands stupas (temples bouddhistes et tumulus) qui existent encore des quatre côtés de la ville. Pop. (2011) 226 728. Quand Prithvi Narayan Shah a conquis la vallée en 1769, Lalitpur a été pillée et les gens traités avec une grande brutalité.

La place Durbar est une merveille de l' architecture Newar . Le sol carré est carrelé de briques rouges. Il existe de nombreux temples et idoles dans la région. Les temples principaux sont alignés en face de la face ouest du palais. L'entrée des temples fait face à l'est, vers le palais. La Place détient également de vieilles maisons résidentielles Newari. Il y a d'autres temples et structures dans et autour de la place Patan Durbar construite par le peuple Newar. Centre de l'hindouisme et du bouddhisme, la place Patan Durbar compte 136 "bahals" (cours) et 55 temples majeurs.

La place a été lourdement endommagée par le tremblement de terre d'avril 2015

 patan-lalitpur

L'artisanat y est très florissant.

Mais Patan se distingue notamment dans la fabrication des objets en métal, en particulier les bols chantants.

Les bols chantants se rattachent à la culture pré-bouddhiste animiste chamaniste Bön de l'Himalaya d'où leur nom, souvent employé, de " bols tibétains ".

bol-tibétainL'origine de ces bols remonterait à l'âge du bronze. Venus d'extrême orient, via la Mongolie, ils auraient été introduits au Tibet par des forgerons nomades adeptes du Chamanisme.

A Patan, on travaille essentiellement les bols moulés, puis finis par polissage et enfin les oxydations de décors.

Bhaktapur, que l'on appelle aussi Bagdaon.

 bagdaon-bhaktapur

Les racines historiques de Bhaktapur résident dans sa position sur la première route commerciale vers le Tibet , bien que le mérite de la fondation officielle de la ville revienne au roi Ananda Malla au XIIe siècle. La partie la plus ancienne de la ville est autour de Tachupal Tole, à l'est.

Du 14ème au 16ème siècle, alors que Bhaktapur est devenu le plus puissant des trois royaumes Malla de la vallée, le centre de la ville s'est déplacé vers l'ouest dans la région du Durbar square. Une grande partie de la grande architecture de la ville date de la domination du roi Yaksha Malla (1428-82), qui a construit les temples de Pashupatinath et Dattatreya, mais aussi de la fin du XVIIe siècle, sous le règne du roi Bhupatindra Malla. À son apogée, la ville comptait 172 temples et monastères, 77 réservoirs d'eau, 172 abris pour pèlerins et 152 puits.

Le palais royal du XVe siècle est resté le siège du pouvoir jusqu'à la défaite de la ville par Prithvi Narayan Shah en 1768 qui a relégué l'ancienne capitale au rang de bourg. Le tremblement de terre de 1934 a causé d'importants dégâts à la ville. Après sa reconstruction, celui de 2015 a détruit a nouveau moult édifices.

L'un des artisanats les plus inhérents à cette capitale newar est la poterie. Sur les places de la ville, on fait sécher les jarres et différents contenants qui seront revendus aux ménagères de Kathmandu.

Thimi

Mais à quelques kilomètres à l'ouest de Bakhtapur, d'autres potiers rivalisent en qualité et en volume de prodution; le village de Thimi est entièrement voué à cet art. Thimi, connue historiquement sous le nom de Madhyapur, était autrefois la quatrième plus grande ville de la vallée de Katmandou. Aujourd'hui, c'est un marigot endormi, mais ses rues sinueuses et pavées de briques sont bordées de temples médiévaux. La ville tire son nom moderne de l'expression newari pour «personnes capables», ce qui est approprié car la ville est un important centre de production de poteries et de masques en papier mâché.

On fait sécher les poteries en les recouvrant de paille à laquelle on mettra le feu…

thimi

Au grand bonheur des chiens qui peuvent ainsi se réchauffer dans les cendres chaudes.

chien-thimi

Bungamati

A quelques kilomètres de là, se trouve Bungamati.


L'un des plus beaux villages de la vallée de Katmandou, Bungamati a fait face à toute la force du tremblement de terre de 2015 et de nombreux bâtiments et temples se sont effondrés. Les cicatrices de la catastrophe seront une guérison de longue date. Néanmoins, certains monuments ont survécu à la catastrophe, tandis que d'autres sont en cours de reconstruction.

Ce village historique est le lieu de naissance de Rato Machhendranath, le dieu patron de Patan, mais l'énorme temple shikhara qui abritait la divinité sur la place principale de Bungamati a été ébranlé par les décombres lors du tremblement de terre. Néanmoins, le festival Rato Machhendranath , qui présente un célèbre défilé de chars entre Bungamati et Patan, se poursuit.

De nombreux habitants vivent comme sculpteurs sur bois, et des ateliers et des salles d'exposition entourent la place principale, qui résonne avec le tap-tap des ciseaux. Pour atteindre la place depuis l'arrêt de bus, suivez la route large au sud, puis tournez à droite, puis encore à droite à un carrefour évident par un sanctuaire Ganesh.

Bungamati-templeCe petit village situé à peu de distance de la capitale a gardé un caractère extrêmement bucolique, avec une vie rurale dense qui s'épanouit autour du temple, comme en Europe autrefois autour de l'église du village.

bungamati-mothers-and-son

Tandis que sur les marches du temple, les femmes massent leurs bébés avec de l'huile sous le soleil, les hommes, dans leurs ateliers, sculptent les pièces de bois qui font la fierté de la ville. L'Unesco emploie une bonne partie de ces artisans pour la rénovation des boiseries sculptées de Bhaktapur, Patan, et du durbar square de Kathmandu.

Swayambunath

AU nord ouest de Kathmandu, la stupa de  Swayambunath, lieu sacré du bouddhisme tibétain, domine la Ville du haut de sa colline.

 swayambunath

Swayambhunath, est une ancienne architecture religieuse au sommet d'une colline dans la vallée de Katmandou , à l'ouest de la ville de Katmandou . Le nom tibétain du site signifie «arbres sublimes», pour les nombreuses variétés d'arbres trouvées sur la colline. Pour les Newars bouddhistes, dont l'histoire mythologique et le mythe d'origine ainsi que la pratique religieuse quotidienne Swayambhunath occupe une position centrale, il est probablement le plus sacré des sites de pèlerinage bouddhiste . Pour les Tibétains et les adeptes du bouddhisme tibétain , il est le deuxième après Bodnath.

Le complexe se compose d'un stupa , d'une variété de sanctuaires et de temples, certains datant de la période Licchavi. Un monastère tibétain , un musée et une bibliothèque sont des ajouts plus récents. Le stupa a les yeux et les sourcils de Bouddha peints. Entre eux, le numéro un (en script Devanagari) est peint à la manière d'un nez. Il y a aussi des magasins, des restaurants et des auberges. Le site dispose de deux points d'accès: un long escalier menant directement à la plate-forme principale du temple, qui est du haut de la colline à l'est; et une route de voiture autour de la colline du sud menant à l'entrée sud-ouest. La première vue en arrivant en haut de l'escalier est le Vajra .
Swayambhunath est l'un des plus anciens sites religieux du Népal . Selon le Gopālarājavaṃśāvalī , elle a été fondée par l'arrière-grand-père du roi Mānadeva (464-505 CE), le roi Vṛsadeva , vers le début du Ve siècle de notre ère. Cela semble être confirmé par une inscription en pierre endommagée trouvée sur le site, qui indique que le roi Vrsadeva a ordonné que les travaux soient effectués en 640 EC. [3]

Cependant, l' empereur Ashoka aurait visité le site au troisième siècle avant notre ère et construit un temple sur la colline qui a ensuite été détruit.

Bien que le site soit considéré comme bouddhiste, l'endroit est vénéré par les bouddhistes et les hindous. De nombreux fidèles monarques hindous sont connus pour avoir rendu hommage au temple, y compris Pratap Malla, le puissant roi de Katmandou, qui est responsable de la construction de l'escalier oriental au XVIIe siècle.

Le stupa a été entièrement rénové en mai 2010, sa première rénovation majeure depuis 1921 [5] [6] et sa 15e depuis près de 1 500 ans depuis sa construction. Le sanctuaire de Swayambhu a été re-doré avec 20 kg d'or. La rénovation a été financée par le Tibetan Nyingma Meditation Center de Californie et a commencé en juin 2008.

Vers 5 heures du matin, le 14 février 2011, le temple de Pratapur dans la zone de monuments de Swayambhu a été endommagé par un éclair lors d'un orage soudain. Le complexe de Swayambunath a subi des dommages lors du tremblement de terre d'avril 2015 au Népal .


Le stupa se compose d'un dôme à la base, au-dessus duquel se trouve une structure cubique peinte avec des yeux de Bouddha regardant dans les quatre directions.


Il y a une grande paire d'yeux sur chacun des quatre côtés du stupa principal qui représentent la Sagesse et la Compassion. Au-dessus de chaque paire d'yeux se trouve un autre œil, le troisième œil. On dit que lorsque Bouddha prêche, des rayons cosmiques émanent du troisième œil qui agit comme des messages aux êtres célestes afin que les personnes intéressées puissent descendre sur terre pour écouter le Bouddha.
Entre les deux yeux (également appelés yeux de sagesse), un symbole bouclé, symbolisant le nez, est représenté, qui ressemble à un point d'interrogation, qui est un signe népalais du numéro un.


Chaque matin avant l'aube, des centaines de pèlerins bouddhistes (Vajrayana) et hindous montent les marches du côté est qui mènent à la colline, passant devant le Vajra doré (tibétain: Dorje) et deux lions gardant l'entrée, et entament une série de circonambulations dans le sens des aiguilles d'une montre.

Du parvis de la Stupa, on peut contempler une magnifique vue panoramique qui embrasse la totalité de la capitale.

vallée-de-kathmandu

Au pied de la colline, les artisans et artistes de culture bouddhiste foisonnent. En particulier, les peintres de thangka tibétaines colorisent et dorent ces magnifiques témoignages picturaux qui rejoindront les murs des monastères.

 thankas-nepal

BODNATH

stupa-de-bodnath

Le premier stupa de Boudhanath a été construit quelque temps après 600 après JC, lorsque le roi tibétain, Songtsen Gampo, s'est converti au bouddhisme. En termes de grâce et de pureté de ligne, aucun autre stupa au Népal ne se rapproche de Boudhanath. De son dôme blanchi à la chaux à sa tour dorée peinte aux yeux voyants du Bouddha, le monument est parfaitement proportionné. Les pèlerins tibétains tournent autour du stupa matin et soir pour la meilleure ambiance.

stupa-de-bodnath

Selon la légende, le roi a construit le stupa comme un acte de pénitence après avoir tué son père sans le savoir. Le premier stupa a été détruit par des envahisseurs moghols au 14ème siècle, le stupa actuel est donc une construction plus récente.

La construction hautement symbolique sert essentiellement de rappel tridimensionnel du chemin du Bouddha vers l'illumination. Le socle représente la terre, le kumbha (dôme) est l'eau, l' harmika (tour carrée) est le feu, la flèche est l'air et le parapluie au sommet est le vide ou l'éther au-delà de l'espace. Les 13 niveaux de la flèche représentent les étapes qu'un être humain doit franchir pour atteindre le nirvana.

stupa-de-bodnath

Les stupas ont été construits à l'origine pour abriter des reliques sacrées et certains prétendent que Boudhanath contient les reliques du Bouddha passé, Kashyapa, tandis que d'autres disent qu'il contient un morceau d'os du squelette de Siddhartha Gautama, le Bouddha historique.

Autour de la base du stupa se trouvent 108 petites images du Bouddha Dhyani Amitabha (108 est un nombre propice dans la culture tibétaine) et un anneau de moulins à prières, placés par groupes de quatre ou cinq dans 147 niches.

stupa-de-bodnath
2015: tremblement de terre destructeur au Népal.
La reconstruction a commencé le 3 novembre 2015 avec la mise en place rituelle d'un nouveau pôle central ou " arbre de vie "pour le stupa au sommet du dôme.

Le stupa a été rouvert le 22 novembre 2016. 

stupa-de-bodnath

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire